Phnom Penh, entre volontariat et visite de la capitale

Après un séjour reposant sur Koh Rong Samloem, nous voilà reparti direction Phnom Penh. Notre séjour à la capitale sera séparé en deux. Nous commencerons par quelques jours dans l’association pour réaliser notre projet et finirons par une journée de visite.

Notre équipe de cuisiniers

 Journée du 13/02/19

Seule chose de réservée aujourd’hui, le bateau pour rejoindre Sihanoukville à 9h. Une fois arrivés sur la terre ferme, nous prenons un ticket de bus pour la capitale. Le bus est à 11h30 et il est 10h… On a donc le temps de manger un bon petit déjeuner ! Nous mettrons 6h pour rejoindre Phnom Penh. Les conducteurs de bus cambodgiens nous font penser aux conducteurs indiens. Intrepides avec leur pause sacrée toutes les deux heures ! Une fois à la capitale, nous mangeons notre repas du soir dans un restaurant avant de nous diriger vers le logement des volontaires.

Logement des volontaires

On vous passe les details mais le logement est extrêmement mal indiqué sur la carte et les chauffeurs de tuktuk s’y perdent eux mêmes. Nous voilà donc arriver à 20h au logement des volontaires de l’association DEC (Développement Enfance Cambodge). Nous faisons la connaissance de Laurine et de Marie, avec qui nous passerons les prochains jours. Petite visite guidée des lieux et il est temps d’aller nous coucher. 

Journée du 14/02/19

14 février, Saint Valentin ! On oublie pas les bonnes vieilles habitudes. On profite de partir à Phnom Penh dans la matinée afin de faire les courses pour le projet et on s’octroie au passage un gros petit déjeuner de St Valentin chez Eric Kayser (boulangerie française). Un délice ! 

Réalisation de notre projet 

Direction le Thai Huot Market. Un magasin spécialisé dans les produits pour expat’. On trouvera tout ce dont on a besoin, même de nouvelles poêles. Parfait. Une fois nos emplettes terminées, nous prenons la route vers le centre DEC (développement enfance Cambodge) qui se situe à côté du logement.

Entrée du centre DEC
Cours du centre DEC
Salle de soutien scolaire
Lieu de vie – table à manger des petits
Salle à manger des grands
Potager du centre

Nous rencontrons dans un premier temps la directrice, Seiha. Les enfants eux sont à la sieste. Nous prenons le temps d’échanger avec Seiha, Marie et Laurine à propos du centre et de la vie cambodgienne. Les enfants du centre sont issus de milieux très difficiles, certains sont orphelins, d’autres ont eu un passé chaotique et tragique du haut de leur petit âge. Ils sont hébergés au centre jusqu’à ce qu’ils souhaitent prendre leur envole vers 17/18 ans. Ce centre est leur maison, ils y sont protégés et sont tous scolarisés à l’école d’à coté. Des nounous sont présentes tous les jours pour s’occuper des plus petits.

Vers 14h nous prenons possession de la cuisine du centre sous les yeux encore endormis des enfants. Plus la recette avance, plus les enfants émergent et mettent la main à la pâte. Nous avons vu large pour la quantité de pâte. Tant mieux, il y aura de quoi manger des crêpes pour deux goûters ! Les crêpes seront dégustées avec plaisir par les enfants.

Confection des crêpes avec les enfants
Confection des crêpes avec les enfants
Confection des crêpes avec les enfants
Confection des crêpes avec les enfants

17h30, il est l’heure pour nous de rentrer dans notre logement. Nous degusterons avec Marie et Laurine quelques crêpes confectionnées dans l’après midi.

Journée du 15/02/19

Réalisation de notre projet

Nous arrivons au centre vers 9h. La matinée et le début d’après midi nous permettent de passer du temps avec les enfants et de réaliser quelques activités avec eux. Notamment un jeu dont ils raffolent : l’épervier. Le lien avec les enfants se fait assez rapidement, ils sont particulièrement attachants.

Moment jeux avec les enfants
Moment jeux avec les enfants
Moment jeux avec les enfants
Moment jeux avec les enfants

L’heure du goûter à sonné. Dans la matinée nous aurons préparé 500ml de caramel au beurre salé. Tous ces p’tits bouts sont heureux avec leur crêpe à la main. Mission réussie nous sommes très heureux de pouvoir partager ce moment ici avec les enfants, les volontaires, les nounous… C’est avec un petit pincement au cœur que nous disons au revoir aux enfants, à la fois peinés de devoir déjà les quitter et heureux d’avoir pu partager un moment avec eux. Nous n’oublierons pas leur joie et leurs rires communicatifs.

Distribution des crêpes au goûter
Dégustation des crêpes, miam miam !
Dégustation des crêpes, miam miam !

Une fois cette journée terminée nous prenons la route de Phnôm Penh avec Marie et Laurine qui bénéficie de leur week end. Nous logerons à ‘The Grey Guesthouse‘, non loin du centre ville. Une guesthouse purement dédiée à y passer la nuit, rien de plus. Propre, sommaire. 

Journée du 16/02/19

Visite de la prison S21

Journée dédiée à l’histoire du Cambodge avec au programme la visite du musée du génocide Tuol Sleng, appelée plus communément prison S21 et les killing fields. Par respect, vous ne trouverez pas de photo du musée sur notre blog hormis l’entrée et la plaque inscrivant le génocide Tuol Sleng au Registre des Mémoires du Monde de l’UNESCO. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur le site internet officiel du musée.

Assez tôt, nous partons de notre guesthouse pour visiter ce lieu tragiquement historique. Ça sera une visite avec audio guide pour 8USD/personne. Nous avions à cœur de comprendre l’histoire du pays, qui au passage ne nous a pas été enseignée à l’école… Pourtant l’un des génocides les plus meurtriers… Rien que l’extérieur du bâtiment nous donne des frissons dans le dos. Des taules en guise de mur et des barbelées sur les hauteurs.

Musée du génocide Tuol Sleng

La visite audio proposée par ce musée est très bien faite et nous a fait comprendre cette douloureuse histoire. Un conflit qui n’est pas seulement propre au Cambodge car nous apprendrons que les américains et d’autres pays soutenaient ce groupe secret appelé l’Angkar. À sa tête Polpot. Il decima des milliers de personnes et fera fuir les habitants des villes pour les faire travailler à la campagne. Les intellectuels seront traqués lors de cette triste période. On apprendra dans ce musée que le simple fait de porter des lunettes ou d’avoir les mains soignées vous menait à l’exécution… Cette folie d’éradiquer les érudits est d’ailleurs aller tellement loin qu’elle conduira ce mouvement à leur perte. En effet, les dirigeants tellement paranoïaques s’entretuerons. C’est alors grâce à l’intervention de l’armée vietnamienne que toute cette tragédie se terminera. Cette période s’est étendue de 1975 à 1979 et à profondément marqué le pays, encore aujourd’hui.

Plaque inscrivant le génocide Tuol Sleng au Registre des Mémoires du Monde de l’UNESCO, plan du musée.

Après cette visite enrichissante mais choquante et pesante, nous prenons le temps d’en discuter ensemble dans un petit restaurant non loin de la prison S21. Nous sommes consternés de ce que nous avons vu et entendu. D’autant plus que ces actes de barbarie ont eu lieu il y a un peu moins de 40 ans, cela nous paraît tellement proche. Lors de la visite, plusieurs photos sont affichées, dont les killing fields. Nous nous contenterons de ces photos et faisons le choix de ne pas nous y rendre.

Balade dans la ville de Phnom Penh

Nous décidons de découvrir la ville et nous nous rendons au parc Commémoratif, jusqu’au monument de l’indépendance. Nous dégusterons au passage un café glacé que nous aimons tant.

Monument de l’indépendance
Statue du Roi Norodom Sihanouk
Le fameux café glacé

Les bâtiments longeant le grand boulevard sont imposants, de grandes bâtisses modernes se mélangent aux logements des petites ruelles.

Ruelle de Phnom Penh

La chaleur aura raison de nous et nous rentrerons en fin d’après midi dans à la guesthouse. Vers 19h30 nous partirons en ville rejoindre Laurine et Marie ainsi que deux membres de l’association AMUR (Au Moins Un Repas), une association œuvrant pour les enfants. Nous irons dans un restaurant tenu par un français,  « On the corner, le resto du coin« , on a même pu y manger un bœuf bourguignon… Un vrai petit plaisir. Nous irons ensuite prendre un verre sur un des nombreux sky bar de la ville. Soirée terminée, un bon moment en compagnie de ces volontaires. Il est maintenant l’heure de rentrer dormir car demain nous prenons un bus local direction Battambang. La ville où nous avons aimé passée du temps… 

La suite au prochain épisode !

Résumé des visites :

Jour 1 :

  • Départ de Koh Rong vers Phnom Penh en bus
  • Arrivé au logement des volontaires dans la soirée

Jour 2 et 3 : 

  • Réalisation du projet 

Jour 4 :

4 réponses sur “Phnom Penh, entre volontariat et visite de la capitale”

    1. Merci pour ce gentil commentaire :). Nous ne manquerons pas de relater notre périple au Laos et des pays suivants.
      A très vite !
      Louison et Jérôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.