Madurai, coeur sacré du Tamil Nadu

Après un agréable séjour dans le Kerala, nous prenons maintenant la direction du Tamil Nadu. Madurai est la première ville de notre passage dans cet état du sud est de l’Inde.

Dans les rues de Madurai

Journée 28/12/18 

Après une bonne nuit de sommeil à Kumily et un petit déjeuné au « Coconut caffe » avec nos amis français de la veille, nous sommes prêts pour rejoindre Madurai !

Grâce à quelques locaux, nous trouvons rapidement la ‘gare routière’ à Kumily. Le coordinateur des bus nous indique l’horaire et le temps de transport pour rejoindre notre destination. Le trajet se passe bien nous avions de la place pour nous et nos deux gros sacs.

Après 6h de bus, nous arrivons à Madurai à l’heure prévue.

Comme d’habitude depuis quelques semaines, notre première mission une fois arrivé dans la ville est de rejoindre notre logement pour y déposer nos sacs. Nous prenons possession de notre chambre au « M3 boutique hôtel » de Madurai

La bonne vieille lessive

La nuit commençant à tomber, nous décidons de rester à l’hôtel pour préparer quelques articles et nous profitons d’être 3 jours au même endroit pour faire une bonne lessive. 

Trois jours à Madurai, grosse erreur de notre part pour cette ville. En effet, après des recherches plus approfondies sur les lieux à visiter, il s’avère que la ville se visite en une seule journée entre le Sri meenaski Temple et le Ghandi Museum (que nous avons déjà visiter à Delhi).

Ayant déjà payé la chambre pour 3 nuits, nous relativisons et décidons d’utiliser notre temps pour se consacrer uniquement aux articles et à la vidéo. 

Journée du 29/12/18,

Une fois avoir prit notre petit déjeuner nous partons à pied visiter le Sri Meenaski Temple

Nous passons par tous les sentiments durant cette marche. Nous traversons ce qui doit être le fleuve Vaigai, mais complètement asséché, il ressemble d’avantage à un terrain vague. On y observe des petites cabanes servant d’habitation, des jeunes se lavant dans le seul petit filet d’eau restant mais complètement pollué. Certains tentent de pêcher pendant que d’autres étendent leur linge à même le sol jonché de déchet en tout genre. La pauvreté extrême de cette partie de la ville est difficile à accepter. Pieds nus dans leurs vêtements usés, les enfants que l’on croise gardent malgré tout un sourire touchant.

Le fleuve Vaigai asséché

Après quelques minutes de marche et de découvertes difficiles, nous tombons nez à nez avec le Sri Meenaski Temple. Magnifique. Nous observons avec attention ce temple issu de l’art Dravidien. Les détails sculptés sont précis, les couleurs sont éclatantes. Une vraie prouesse architecturale.

Sri Meenaski Temple

En ce qui concerne la visite du temple, il faut s’accrocher.

Nous n’avons pas réussi à rentrer ce jour là dans le temple. Grosse déception. Pour commencer, Jérôme était en short. Grave erreur. Il a fallu acheter un mundu (tenue traditionnelle masculine) pour pouvoir prétendre rentrer dans le temple. Il a fallu ensuite entreprendre un véritable parcours du combattant. Déposer le sac à dos, déposer les téléphones, déposer les chaussures, tout cela séparément dans des endroits bien différents. Il faut compter environ 15min d’attente à chaque guichet en essayant de se frayer un chemin dans la cohue. On assiste là à une véritable lutte afin d’entrer dans le temple. Les gens se poussent, se tape sur la tête, se tire leurs vêtements … Sans vraiment comprendre pourquoi nous avançons vers l’entrée. Le temps de faire tout ce qui était demandé, les portes s’étaient fermées … une demie heure avant l’horaire prévue. Nous voilà en plein Madurai sans chaussures, sans téléphones, sans crème solaire, sans rien. Nous venons de payer toutes les consignes et personne ne nous a informé une seule fois que les portes se fermaient plus tôt.

Nous vous délivrons donc les bonnes étapes pour réussir à coup sur votre entrée dans cet immense temple. 

Vous avez 4 points d’entrée : sud, nord, ouest, est.

Le plus simple est de prendre la porte sud car elle vous emmène rapidement aux passages pour les touristes. 

Tout d’abord sachez qu’il y a plusieurs interdictions, il est interdit de rentrer dans le temple avec :

  • Des chaussures
  • Des sacs
  • Des portables
  • Des appareils photos
  • Des drones
  • Les jambes dénudées
  • Les épaules dénudées

Vous pouvez garder uniquement votre porte monnaie. 

Les horaires :

5h-12h30 et 14h30-22h 

La fermeture entre midi et deux n’est pas stipulée sur le site officiel et peut varier selon les jours, ce qui nous a valu un parcours du combattant pour rien. 

La marche à suivre :

Il y a 3 comptoirs à chaque portes (chaussures, sacs, téléphones)

Chaque consignes est payantes.

1 roupie par paire de chaussure, 2 roupies par sac et 10 roupies par téléphone. 

Vous pouvez mettre vos chaussures dans votre sac mais en aucun cas vos appareils électroniques. Ils passent votre sac au rayon x.

Une fois toutes vos affaires déposées vous pourrez entrer dans le temple. Comme à l’accoutumé en Inde, vous aurez une file femme et une file homme.

Après cet échec cuisant nous décidons de rentrer à l’hôtel avancer nos articles et trouver un moyen de locomotion pour rejoindre Pondicherry le 31 décembre. 

Journée du 30/12/18

Frustrés de la veille, nous décidons de repartir découvrir ce temple de l’intérieur. Maintenant que nous connaissons le procédé, nous faisons en sorte de bien s’organiser. 

Nous laissons nos téléphones à l’hôtel et nous prenons seulement un petit sac.

Le temple vaut vraiment le coup, le musée à touriste qui se trouve dans le temple un peu moins.

Nous marchons pendant 2h, pieds nus, dans cet énorme temple.

L’ambiance y est particulière, des centaines d’indiens viennent vénérer leurs dieux. On trouve dans ce temple de nombreux hôtels de prière avec des offrandes pour chaque. Les salles de prières sont seulement  autorisée aux hindous afin qu’ils puissent se recueillir dans le calme.

L’architecture intérieur est toute aussi impressionnante qu’à l’extérieur. 

Nous sortons du temple apaisés et heureux d’avoir pu y entrer ce jour.

Vache sacrée

Une fois notre sac récupéré, nous rentrons direction à l’hôtel à pied pour continuer notre écriture.

Journée du 31/12/18 

Il est l’heure de quitter cette ville qui, mise à part son temple, ne nous a pas franchement convaincu. Cette fois ci, il n’y avait pas de bus local qui proposait l’itinéraire Madurai-Pondichéry. Nous avons donc acheté nos tickets sur redbus.com. Un bus beaucoup plus confort avec bagages en soutes.

C’est parti direction Pondichéry, pour un nouvel an pas comme les autres …

La suite au prochain épisode !

Résumé des visites :

 – Seulement le Sri Meenaski Temple vous l’aurez compris.

Une réponse sur “Madurai, coeur sacré du Tamil Nadu”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.