Kep et Kampot, une arrivée rêvée au Cambodge

Après avoir passé la frontière Vietnam/Cambodge sans encombre, nous nous dirigeons vers Kep pour une journée et demie, avant de rejoindre la ville de Kampot où nous séjournerons deux jours. Deux villes à ne pas louper lorsque vous passez au Cambodge. Nous vous dévoilons tous leurs secrets dans cet article.

Arrivée au Cambodge

Journée du 06/02/19

Si vous vous demandez comment nous avons passé la frontière Vietnam-Cambodge, checkez cet article : Notre passage de frontière Vietnam-Cambodge au poste de Prek Chak.

Le bus nous dépose à deux pas d’une adresse conseillée la veille par Eric, le Côté plage restaurant. Nous nous arrêtons donc prendre un très bon petit déjeuné !

Direction ensuite notre guesthouse, Khmer House Hostel, située a 15 min du centre de Kep. D’exterieur, l’hébergement est magnifique, la salle de repas est aussi très belle. La chambre et la salle de bain ne sont pas pas exceptionnelles mais pour une nuit c’est amplement suffisant !

Khmer House Hostel

Une fois nos sacs déposés nous décidons de partir à la recherche d’une carte sim cambodgienne avant d’explorer les environs. Un tuktuk nous amène à Kep Market. Bon, encore une fois on s’est fait arnaqués… Promis, un jour nous allons y arriver du premier coup. Nous passons par 4 boutiques. Chacune proposait la même carte sim mais ne savait pas nous dire combien il y avait de giga. Au quatrième vendeur, nous achetons cette sim mystère pour 1,5 dollars. La sim fonctionnait très bien jusqu’au soir où nous recevons un message comme quoi notre crédit était épuisé… Bon… relativisons, au moins elle nous a servit pour la journée.

Une fois cette sim achetée le tuktuk calèche, ah oui photo :

Tuktuk calèche

Donc le tuktuk calèche nous dépose à la White Lady Statue. Une belle statue blanche qui représente une femme attendant le retour de son homme de la pêche.

White Lady Statue – Kep

Nous continuons notre balade à pied en traversant la plage principale. Nous remarquons d’ailleurs que les cambodgiens se baignent tout habillés. En cette semaine de vacances au Cambodge, des tapis sont installés tout le long des trottoirs le long de la plage, les cambodgiens y passent la journée à pique niquer et à écouter de la musique. 

Plage principale – Kep

Après de longs kilomètres sous une chaleur torride, nous arrivons au Krab Market vers 15h. La spécialité de Kep ! Honte à nous, nous n’aurons même pas gouté un de leur fameux crabes. Nous déambulerons quelques minutes dans les dédales de ce marché. Accrochez-vous, les odeurs ne sont pas toujours au beau fixe !

Crustacés frais ? – Kep

Sympathique petit marché animé malgré l’heure tardive à laquelle nous y sommes arrivés.

Vendeurs de poissons grillés – Kep

Notre marche continue lentement vers notre Hostel, mais avant, toujours grâce aux conseils d’Eric, nous faisons une halte au Sailing Club.

M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E. Nous y trouvons un petit bar restaurant au bord de mer avec son joli petit ponton.

Sailing club vue du ponton – Kep

Nous y rencontrons Dom’ et Charlie, un couple de français avec qui nous discuterons devant ce cadre magnifique. Sur Kampot depuis 2 jours, ils en profitent pour nous donner quelques bonnes adresses à tester pour notre prochaine destination.

Au Sailing club, vous pouvez aussi louer paddle, kayak et vous baladez en mer. 

S’en suit un délicieux petit repas, toujours à cette même adresse. Nous passerons 4h dans cet endroit avec le luxe de pouvoir admirer notre premier coucher de soleil Cambodgien.

Coucher de soleil au Sailing Club – Kep

Nous reprenons la route à pied, vers notre hostel pour une bonne nuit de sommeil.

Journée du 07/02/19

Première très longue nuit pour nous deux depuis le début de ce tour du monde… La chaleur nous fait défaut et nous plombe. 14H de sommeil. Nous réservons un bus pour nous rendre à Kampot dans l’après midi. Nous profitons de l’hostel et de sa salle commune pour finaliser la vidéo et notre article « Un mois au Vietnam » entre deux parties de billards.

15h, notre minibus débarque, 40 minutes plus tard nous voila déjà arrivés à Kampot.

Premier contact avec la ville peu enthousiasmant … En effet, le bus nous dépose dans un endroit de la ville désertique et en ruine. Bref, pas le temps de s’attarder sur ces détails pour le moment, nous avons repéré un centre ‘SMART’ qui pourra normalement nous faire une carte sim locale. 15 minutes de marche sous 36 degrés avec nos deux gros sacs. Je vous laisse imaginer notre état une fois arrivés devant le magasin. Magasin qui au passage n’en n’est pas un. C’est une tente déployée au milieu de la route. 

Rue de Kampot vide à notre arrivée

Les vendeurs sont enfin capables de nous dire les différentes possibilités qui s’offrent à nous. Nous choisissons la carte sim avec 40 gigas d’internet et 30 heures d’appels valable un mois pour 8 dollars. Ça peut paraitre énorme mais sachant que nous passons en partage de connexion pour alimenter notre site et que nous prenons une sim pour deux, les données se consomment vite.

Une fois équipés de notre fameuse carte sim, nous prenons un tuktuk calèche pour nous rendre à Ganesha Kampot Eco Guesthouse. Une guesthouse perdue dans les contrées de Kampot.

On sent tout de suite que le lieu fait attention à son impact écologique. Bien aménagé, toilettes écologique, pas de pailles … Agréable ! De plus, nous avons le luxe de découvrir une piscine naturelle ! Un trou creusé au fond du jardin. Un bonheur sous cette forte chaleur.

Piscine naturelle à Ganesha Kampot Eco Guesthouse – Kampot

Nous profitons de cette piscine jusqu’au début de soirée avant de repartir sur Kampot découvrir quelques spécialités culinaires.

Sur les conseils du couple de la veille, Dom et Charlie, nous dégustons deux plats au Lemongrass bistro. Vous voulez manger local et pas cher ? C’est ici que ça ce passe ! Attention ne soyez pas pressés (c’est d’ailleurs spécifié sur la carte) le service est très long. Nous patientons alors pour la bonne cause, les plats sont fait maison et uniquement réalisés au moment de la commande. Un temps d’attente bien justifié car en plus d’avoir la quantité nécessaire, la qualité des produits est présente.

Nous dégustons deux plats typiques cambodgiens le Pork with sweet sauce ananas and vegetable pour Louison et le …

Toujours grâce à Dom et Charlie, nous rejoignons à quelques encablures de là, le Camp’Potes bar. Nous faisons la connaissance de Jean-Jacques. Il propose dans son bar divers rhums arrangés et de délicieux cocktails. Nous discutons voyage ensemble et Jean Jacques nous donnera quelques bonnes adresse pour le lendemain. Allez, un petit rhum pour terminer la soirée et nous repartons vers notre homestay.

Camp’Potes bar – Kampot

Journée du 08/02/19

Nous suivons à la lettre les conseils de Jean-Jacques et nous louons un scooter pour nous rendre au Secret Lake. Tout est dans le nom. Si vous n’avez pas le nom ou l’adresse difficile de le trouver. Il n’est indiqué nul part. Ce lac est situé à 40 min en scooter de Kampot. Les routes sont des pistes de terre rouge. Les pistes sont bordées de nature et de quelques petites fermes. Nous étions comme seul au monde au milieu de cette nature sauvage.

Habitation, ferme – Kampot

Non loin du lac se trouve une plantation de poivre, spécialité de Kampot, que vous pouvez visiter.

Entrée de la Plantation – Kampot

Nommée simplement ‘La plantation’, cette exploitation propose des visites gratuites en Français, Anglais ou Khmer.

Nous partons explorer cette plantation de poivre avec hâte.

Très instructif, la visite est très riche. Nous apprenons que le poivre noir, rouge, vert ou blanc provient exactement de la même plante. Le temps de pousse, le séchage, et la conservation des grains varient en fonction du poivre que l’on souhaite obtenir.

Grappe de poivre – La plantation – Kampot

 Le lieu est très bien entretenu et est assimilé à une permaculture. En effet, bien que le poivre soit le produit phare du lieu, tout un tas d’autres fruits poussent autour pour rendre le sol plus riche. Nous pouvons y voir fruits du dragon, fruits de la passion, ananas… Bref un lieu où la nature est respectée et où tout est en harmonie. De plus, les fonds soulevés par cette entreprise permettent de soutenir les écoles locales en augmentant le salaire des professeurs afin que les enfants puissent avoir cours matin et après midi. Un bel engagement.

Après cette superbe visite nous faisons un tour du lac. Une magnifique vue depuis les pistes.

Secret Lake – Kampot

Nous repartons sur les chemins direction une petite ile non loin de Kampot pour découvrir le temple Wat Traeuy Kaoh. Ce temple en bord de rivière est magnifique. Les couleurs et les détails sont soigneusement entretenues.

Temple Wat Traeuy Kaoh – Kampot

Vous pouvez continuer la route principale de cette ile qui vous fera passer par les marais salants avant de terminer sa course sur une plage avec comme vu le Bokor

Bien avancé dans l’après midi et surtout tellement désséchés avec cette chaleur, nous décidons de prendre la direction de Sabay Beach. Un lieu hors du temps à Kampot conseillé par Jean-Jacques. C’est un hôtel/bar restaurant au bord de la rivière de Preaek tuek chhu. Des constructions laissant le lieu intact. Le luxe de cet endroit est de pouvoir se baigner en pleine rivière. Tellement agréable avec ces 35 degrés.

Sabay beach

Après ce petit moment reposant, nous repartons avec le scooter direction le centre-ville. On ne change pas une équipe qui gagne. Programme de la soirée : Lemongrass bistrot et Camp’Potes bar pour remercier Jean-Jacques de ces bonnes adresses.

Nous ne rentrons pas trop tard car nous prenons un bus le lendemain pour Sihanoukville afin de rejoindre l’ile de Koh Rong Saloem. Sur le chemin du retour nous passons devant le Durian Roundabout. Un gros rond point en plein centre de Kampot en forme de Durian (le fruit puant).

Durian Roundabout

La suite au prochain épisode.

Résumé des visites :

Jour 1 :

White Lady Statue

Plage de Kep

Krab market

Sailing Club

Jour 2 :

Lemongrass Bistrot

Camp’potes bar

Jour 3 :

Secret Lake

La Plantation

Temple Wat Traeuy Kaoh

Sabay Beach

Lemongrass Bistrot

Camp’potes bar

Durian Roundabout

3 réponses sur “Kep et Kampot, une arrivée rêvée au Cambodge”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.